Voitures incendiées à Olargues.

Depuis le mois de septembre dernier, la population du village tranquille d’Olargues et alentour -Mons-la-Trivalle, Saint-Étienne-d’Albagnan, Riols et Saint-Vincent-d’Olargues, dans les hauts cantons de l’Hérault était sur ses gardes : régulièrement, la nuit, des véhicules en stationnement étaient incendiés. Quinze au total, ainsi qu’un deux-roues motorisés ont été carbonisés. Les derniers feux volontaires remontent à ces dernières semaines.

- PUBLICITÉ -

Plus grave, la salle communale et la salle de sport ont été la proie des flammes. Le préjudice est très important. Depuis cinq mois, les gendarmes de la communauté des brigades de Saint-Pons-de-Thomières, avec l’appui d’unités de la compagnie de Béziers et de la cellule d’identification criminelle -les gendarmes scientifiques- menaient une traque discrète pour identifier l’incendiaire.

Un suspect de 22 ans

Grâce à des indices, des témoignages, des constatations matérielles et autres, notamment un système de mise à feu quasiment identique, les gendarmes ont orienté les investigations sur une piste locale, d’un habitant résidant dans une des communes des hauts cantons de Béziers. Des surveillances et des recoupements ont permis d’orienter leurs soupçons sur un habitant de Corniou, âgé de 22 ans. D’ailleurs, il n’a jamais allumé d’incendie à Corniou…

Après son interpellation et sa garde à vue, il a été placé sous mandat de dépôt. Il nie les faits reprochés. Dans les hauts cantons de Béziers, la population respire.