INFO MÉTROPOLITAIN. Vive polémique à Palavas-les-Flots, depuis que, ce samedi le tarif pour accéder au bar-restaurant panoramique du Phare, au coeur de la station balnéaire est passé de 2€ à 3€. Depuis hier, un véritable bras de fer s’est engagé entre la mairie et les exploitants du restaurant.

Cet article est apparu en premier sur notre application mobile. Cliquez ici pour la télécharger !

- PUBLICITÉ -

Les gendarmes et la police municipale de Palavas-les-Flots, ainsi que Christian Jeanjean ont débarqué samedi dans le hall du Palais des congrès, où les clients accèdent au restaurant panoramique et pour cause : de grands panneaux avaient été installés dans la matinée, où on lisait : « La mairie augmente le prix d’accès au Phare de 50%. Le restaurant Le Phare dénonce publiquement ce racket auprès de ses clients. Une action honteuse qui met en danger le restaurant et le bar ».

Ce dimanche, un des exploitants, Laurent Lechuga a confirmé à Métropolitain que ces panneaux étaient toujours en place : « J’ai refusé de les enlever ». Ils sont effectivement toujours en place.

Le terme violent de « racket » est resté en travers de la gorge du maire : « La société qui exploite le Phare a été informée que le prix d’entrée au Phare augmentait de 1€. Depuis son ouverture, il y a dix-huit ans, le tarif de 2€ n’avait jamais évolué. La délibération actant cette hausse du prix d’accès a été entérinée lors du conseil municipal du 28 mars dernier. Le nouveau tarif est entré en vigueur ce samedi. Les exploitants de la société et M.Lachuga ne pouvaient pas l’ignorer ».

Le SRPJ enquête

Joint par Métropolitain, ce dimanche, Laurent Lechuga confirme bien avoir été informé de cette délibération du conseil municipal de Palavas-les-Flots, mais assure que cette décision d’augmenter le tarif de 50% serait le fait d’une élue de la commune qui exploite trois établissements de restauration : « Je ne peux pas en dire plus, mais l’affaire ne va pas en rester là ». 

Selon nos informations, une enquête du Service régional de police judiciaire -SRPJ- de Montpellier est actuellement en cours sur des faits présumés dénoncés par Laurent Lechuga, qui souhaite ne pas s’étendre sur « un sujet très sensible ». À suivre.

Un restaurant 360° panoramique

Le Phare de Palavas-les-Flots, au 11ème étage est 360° panoramique. Pendant longtemps, le point culminant de Palavas-les-Flots a été le château d’eau, en forme d’un champignon, construit de 1942 à 1943. Il a servi à alimenter en eau la station balnéaire de 1943 à 1997.

Son coffre de béton contenait la Redoute de Ballestras, ancienne tour de défense du port au XIXe siècle, reconvertie en porte-réservoir d’eau. Il était promis à la démolition. En 1990, la mairie de Palavas-les-Flots a imaginé la réhabilitation qui pourrait être faite du château d’eau et a choisi imagine le projet de transformer le château d’eau en un restaurant panoramique tournant.

Le 40ème du monde

Les travaux ont commencé en mars 1998 et se sont achevés en janvier 2000. Le Phare, avec un bar et un restaurant est ainsi devenu le 40ème établissement du genre tournant au monde. Un pont promenade permet aux visiteurs de découvrir une vue imprenable sur Palavas-les-Flots, certes, mais également au large de la mer Méditerranée, jusqu’à Montpellier, Carnon, La Grande-Motte, Sète et encore plus loin.

Le Phare de Palavas-les-Flots donne visiblement le vertige depuis que le prix d’accès a grimpé de 2€ à 3€…

Message aux clients du Phare de Palavas-les-Flots. Photo JMA. Métropolitain.