La découverte de quinze obus de la dernière guerre mondiale par un promeneur, vendredi, sur un carré de plage du Lido, sur la route du Cap d’Agde, en limite avec la commune de Marseillan, sur la commune de Sète a entraîné la mise en place d’un périmètre de sécurité.

- PUBLICITÉ -

La mairie de Sète a pris un arrêté urgent placardé sur les lieux, interdisant l’accès à la plage et la baignade. La préfecture maritime de Marseille-Toulon a lancé une alerte aux plaisanciers et autres amateurs de sport nautique pour qu’ils ne se déplacent pas sur une bande de 200 mètres depuis le rivage.

Obus immergés

Les quinze obus sont immergés. Et les policiers du commissariat de Sète, ainsi que les policiers municipaux de cette ville redoutent que d’autres obus ne soient enfouis sur cette zone. Les démineurs de la Sécurité publique dépêchés de Montpellier hier soir ont estimé que ce stock qui risque d’exploser, semble t-il en cas de mauvaises manipulations doivent être détruits sur les lieux où ils reposent, une opération qui ne peut pas être réalisée ce week-end.

Elle pourrait avoir lieu en début de semaine prochaine, avec le concours des plongeurs-démineurs venus de Toulon, après une nouvelle inspection.