Le chiffre est inquiétant : selon la préfecture du Gard, pas moins de 470 infractions au code de la route ont été relevées dans ce département, lors du long week-end de Pâques. Ainsi, lors du week-end, du samedi 31 mars au lundi 2 avril, la gendarmerie et la police gardoises ont constaté :

  • - PUBLICITÉ -

    119 dépassements de la vitesse autorisée 

  • 19 alcoolémies 

  • 8 conduites sous produits de stupéfiants

  • 324 autres infractions au code de la route : non-port de ceinture de sécurité, téléphone au volant, feux rouges « brûlés », stop « grillés » etc.

  • 31 rétentions de permis de conduire.

Faits marquants :

  • Vendredi 30 mars, un conducteur est interpellé circulant sur la RD 6116 à Bouillargues, au sud de Nîmes, en utilisant son téléphone portable. Non détenteur du permis de conduire, il est établi par les gendarmes qu’il emprunte l’identité de son frère. Poursuites pénales engagées, il répondra de ses actes devant la justice.

  • Dimanche 1er avril, sur la commune d’Orsan, près de Bagnols-sur-Cèze, un automobiliste a été contrôlé à la vitesse de 127 km/h pour 90 km/h autorisés. Soumis au dépistage de l’alcoolémie, un taux de 1 gramme d’alcool a été dépisté. Permis retiré immédiatement.

Au 31 mars, selon la préfecture du Gard, dix personnes ont trouvé la mort sur les routes depuis le début de l’année.