Une commerçante de la rue Richelieu, entre la place de la Comédie et la place de l’Observatoire, près de la Tour de la Babotte, à Montpellier a eu la peur de sa vie, en début de semaine : deux voleurs qui venaient de dérober le téléphone portable d’une femme ont menacé de la violer, si elle appelait la police.

Une jeune femme qui marchait dans la rue, derrière l’Opéra Comédie a été abordée, dans un premier temps par deux inconnus qui, très vite se sont montrés menaçants, puisqu’ils ont exigé qu’elle leur remette son téléphone portable. Bien entendu, elle a refusé, mais les deux individus ont utilisé la manière forte : pendant que l’un l’a immobilisée, le complice lui a arraché le téléphone des mains.

Elle se réfugie dans une boutique

Les deux agresseurs ont alors poursuivi la malheureuse qui s’échappait en courant et qui s’est réfugiée dans la boutique la plus proche, rue Richelieu, où elle était en train de raconter l’agression et de demander à la commerçante de composer le 17, le numéro d’urgence de police-secours, quand le duo a fait irruption. Les deux agresseurs ont menacé la gérante du magasin de la violer si elle appelait la police, avant de s’enfuir en courant, comprenant que l’alerte avait déjà été donnée.

Tous les équipages de la police nationale et municipale ont été avisés illico et forts d’un signalement précis, une patrouille de la police municipale de Montpellier, présente dans l’Écusson n’a pas tardé à localiser et interpeller les agresseurs, âgés de 21 ans et de 25 ans, fortement alcoolisés. Remis aux policiers de la Sécurité publique, ils ont été placés en cellule de dégrisement, puis garde à vue au commissariat central.

Le plus âgé, un SDF, se trouvait en situation irrégulière au moment de son arrestation. Et il était en possession du téléphone portable volé à la jeune femme, très heureuse d’avoir pu le récupérer aussi rapidement. Les deux agresseurs ont été déférés hier au parquet de Montpellier.