La Nation rend hommage ce mercredi, à l’officier de gendarmerie Arnaud Beltrame, décédé la semaine dernière en héros, à l’âge de 45 ans, dans le Super U de Trèbes, dans l’Aude : il a été égorgé par le terroriste présumé, Radouane Lakdim, 26 ans, abattu par le GIGN. Les trois autres victimes exécutées par balles seront inhumés ce jeudi dans des communes audoises.

Ce mercredi à 10h, une minute de silence sera organisée dans toutes les brigades et les casernes de gendarmerie du territoire, dont celles de l’Hérault, pour rendre hommage à Arnaud Beltrame, élevé au grade de colonel à titre posthume. À 11h30, une cérémonie aura lieu aux Invalides, à Paris, après que le cercueil, escorté par les motards de la Garde républicaine a remonté des artères de la capitale, dont les Champs Élysées.

Troisième hommage national pour le Président

L’Elysée a livré le déroulé précis de l’hommage de la Nation rendu à Arnaud Beltrame, ce mercredi à 11 h 30 aux Invalides. La famille et les proches du militaire seront bien évidemment présents. Plusieurs personnalités politiques sont également attendues.

Simone Veil ou Jean d’Ormesson : Emmanuel Macron -qui sera accompgné de son épouse Brigitte- a déjà présidé deux cérémonies d’hommage aux Invalides. Mais, c’est la première fois que le chef de l’État le fera pour victime du terrorisme. Un temps fort de recueillement national préparé par l’Elysée en lien étroit avec la famille de l’officier de gendarmerie, marié, sans enfant, qui s’est livré comme otage pour sauver une des caissières du Super U des mains de Radouane Lakdim, à Trèbes, vendredi.

Comme il est de coutume pour les militaires morts pour la France en mission, l’hommage se déroulera dans la cour d’honneur des Invalides. Seront aux premiers rangs, la famille du colonel Beltrame et celles des autres victimes de l’attaque sanglante.

Le maire de Trèbes présent

Invité par le Président de la République, le maire de Trèbes, Eric Ménassi, sera à la tête d’une délégation d’une quarantaine de personnes pour assister à cet hommage. Les ex-présidents Nicolas Sarkozy et François Hollande, le président du Sénat Gérard Larcher, celui de l’Assemblée nationale François de Rugy, l’ex-Premier ministre Manuel Valls ont également été invités, ainsi que les leaders de l’opposition.

Tous les regards seront alors tournés vers le cercueil du gendarme, arrivé en cortège quelques minutes plus tôt de la place du Panthéon.

Le cortège funéraire partira de la place du Panthéon à 10h. Il empruntera le boulevard Saint-Michel, puis les quais, jusqu’à l’Hôtel des Invalides, où se tiendra la cérémonie d’hommage. Après les honneurs du drapeau, le passage en revue des troupes, le salut aux familles, Emmanuel Macron prononcera l’éloge funèbre devant ce cercueil recouvert du drapeau tricolore.

Le chef de l’État sera le seul à s’exprimer. Le Président de la République élèvera ensuite le colonel Arnaud Beltrame au grade de commandeur de la Légion d’Honneur.

Les télévisions en direct

La sonnerie aux morts sera interprétée par l’orchestre de la Garde républicaine. Après une minute de silence, l’orchestre interprétera La Marseillaise pour conclure la cérémonie.

Les télévisions ont décidé de se mobiliser pour retransmettre en direct cet hommage national. France 2, mais aussi les chaînes info BFM TV, CNews et LCI retransmettront cet hommage national, tandis que LCP-Public Sénat prévoit également une édition spéciale dès 11 h 30.

Le cercueil du colonel Arnaud Beltrame est arrivé hier dans un aéroport de la région parisienne, où le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb a épinglé le grade de colonel à titre posthume.

Des bouquets de fleurs pour l’officier de gendarmerie. Photo D.R.
Le cercueil du colonel Arnaud Beltrame est arrivé hier à Paris.