Le doyen de la faculté de droit et le professeur, en garde à vue depuis mercredi après-midi ont été suspendus, ce jeudi. « J’ai pris cette décision après les premières conclusions de l’enquête administrative, annonce la ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, Ce n’est pas quelque chose qui se produit tous les jours, ce sont des faits absolument inadmissibles, j’en appelle à l’apaisement ».

L’ex-doyen de la faculté de droit de Montpellier, Philippe Pétel et un professeur ont été placés en garde à vue, ce mercredi, dans les locaux de la sûreté départementale de l’Hérault, à Montpellier, dans le cadre de la plainte contre X déposée pour intrusion et violences volontaires en réunion et avec arme, après l’opération d’un commando d’individus encagoulés et armés -taser et bâtons-, dans un amphi, jeudi soir.

Le professeur en rétention aurait été identifié comme ayant fait partie du commando, qui, selon des témoignages et des vidéos saisies et visionnées par les policiers de la Sécurité publique aurait été envoyé par l’ex-doyen, qui a démissionné samedi.

Les enquêteurs ont effectué des perquisitions, ce mercredi. L’enquête est supervisée par Christophe Barret, le procureur de la République de Montpellier. D’autres interpellations devraient avoir lieu dans les prochaines heures.

>> Plus d’informations à suivre.