Luc Jalabert, une des figures incontournables du monde taurin du Grand Sud est décédé dans la nuit de lundi à ce mardi, à l’âge de 66 ans. Le caballero -torero à cheval dans les années 80-, était ex-directeur des arènes d’Arles, un homme d’affaires influent et respecté dans le milieu de la tauromachie française et internationale, oú il est à l’origine de nombreux événements, s’est éteint dans son mas de La Chassagne, en Camargue, près d’Arles.

- PUBLICITÉ -

Luc Jalabert était né à Arles, où il avait installé avec sa famille une exploitation agricole avec élevages de taureaux de combat et de chevaux de race Camargue de renom. Avant de faire carrière dans le monde taurin, Luc Jalabert avait longtemps exploité le ranch avec la promenade des chevaux et des poneys, sur le site du Petit Travers, entre Carnon-plage et la Grande-Motte.

Il était le père du matador de toros Juan Bautista, Jean-Baptiste, et de Lola, tous les deux directeurs aujourd’hui des arènes d’Arles. Il était le grand-père de quatre petits enfants.